L’EDI

Quelle est la différence entre EDI et API ?

L’Echange de Données Informatisé (EDI) est un Middleware : un moyen de faciliter la communication d’informations entre deux entreprises.
L’Interface de Programmation Applicative (API) correspond par contre à l’accès que l’on donne aux services d’une application.

Pour faire simple :

edi-vs-api

Quelle est la différence entre EDI et EAI ?

L’Echange de Données Informatisé (EDI) est un Middleware : un moyen de faciliter la communication d’informations entre deux entreprises.
L’Intégration d’Applications d’Entreprise (EAI) est un Middleware interne à une entreprise, pour permettre à ses différents logiciels de
communiquer entre eux.

Pour faire simple :

edi-vs-eai

A quoi sert l’EDI ?

L’Echange de Données Informatisé (EDI) sert à optimiser les échanges d’informations entre entreprises.
Pour communiquer correctement et faciliter le traitement des données, il est primordial de parler le même langage.
L’EDI est un langage commun, permettant de traiter les informations reçues de manière compréhensible par son logiciel interne de gestion
commerciale. L’EDI agit sur les flux entrants et sortants de votre entreprise.
Pour plus d’informations à ce sujet, consultez l’onglet l’EDI.

Combien de temps faut-il pour déployer un projet EDI ?

Le temps nécessaire à la réalisation d’un projet EDI dépend de l’ampleur de la tâche à effectuer.
Le nombre flux entrants et sortants, le nombre d’interlocuteur et l’état actuel de vos systèmes d’Informations (,,,) sont autant de facteurs à
prendre en compte pour évaluer la charge de travail.
Un projet peut ainsi durer quelques semaines, comme plusieurs mois.
Dans la plupart des cas, un audit sera nécessaire pour bien préparer le terrain et connaître les rouages de votre société.
Rendez-vous dans l’onglet Audit pour en savoir plus, ou contactez-nous pour y voir plus clair à ce sujet.

Comment Migrer sa Solution EDI ?

Avant toute migration, il est indispensable d’effectuer un Audit de votre solution EDI actuelle.
Pou réussir une migration, l’ensemble des flux entrants et sortants doivent être identifiés, leur volumétrie, les soucis actuels de
fonctionnement (…). La clé du succès passe par la fluidité des échanges entre les services internes et sociétés externes, mais aussi en notre
capacité à comprendre facilement les rouages de votre entreprise et de votre Solution actuelle.
Grâce à leurs connaissances pointues sur les 3 grandes Solutions EDI existantes (Générix, IBM, Cleo), nos experts EsaLink effectueront sans
difficultés votre migration.
Pour plus de renseignements, consultez l’onglet Migration.

La Dématérialisation Fiscale

Comment Dématérialiser une Facture ?

La dématérialisation d’une facture s’opère grâce à la mise en place d’un outil qui automatise sa certification conforme.
Deux cas de factures dématérialisées sont possibles : Structurée (XML, EDI) Non structurée (pdf, jpeg).
La facture structurée est rédigée en suivant les recommandations GS1 (norme EN 16931), et permets d’y faire apparaître toutes les
informations obligatoires. Le cahier des charges GS1 permets de retrouver les mêmes types d’informations dans une facture, quel que soit
l’entreprise émettrice.
La facture non structurée repose sur une signature électronique de l’émetteur. En signant la facture, il se rend responsable de son contenu,
et s’engage sur les informations qui y sont détaillées.
Ces 2 méthodes de factures électroniques font foi de pièce originale et comptable. Il n’est ainsi plus nécessaire d’envoyer une facture papier.
Pour plus d’informations à ce sujet, consultez l’onglet La Dématérialisation.

Est-ce au fournisseur ou au client de dématérialiser ?

Deux cas de figures existent :

  1. Le fournisseur émet des factures dématérialisées car il a mis en place un outil de dématérialisation. Le client reçois donc
    automatiquement une facture conforme, et n’a pas besoin d’installer un outil de dématérialisation puisque le travail de
    certification a déjà été opéré côté fournisseur.
  2. Le fournisseur ne bénéficie pas d’outil de dématérialisation. Il envoie alors des factures papier, ou PDF « classique » (non
    certifié). Le client dématérialise alors les factures reçues afin de les intégrer plus facilement dans son outil de gestion
    commerciale. Dans ce cas, la pièce comptable conforme se retrouve chez le client (puisque certifiée conforme de son côté).

L’archivage des factures électroniques, selon le droit comptable, est de 10 ans.
Attention, à l’horizon 2023, toutes les factures émises en B2B devront obligatoirement être dématérialisées.
Pour plus d’informations à ce sujet, consultez l’onglet La Dématérialisation.

Combien de temps faut-il pour intégrer la dématérialisation fiscale ?

Passer à la facture électronique nécessite d’analyser les contraintes et obligations contractuelles de votre entreprise.
Le temps d’intégration d’une solution de dématérialisation varie dons d’une société à une autre selon ses besoins.
Vous souhaitez en savoir plus à ce sujet ? Contactez-nous pour analyser ensemble vos besoins.

Quelle est la différence entre une Facture Électronique et une Facture Dématérialisée ?

La facture électronique doit respectée un certain nombre de conditions légales afin d’être certifiée conforme et servir de pièce comptable
originale.. Que l’on utilise le terme Electronique ou Dématérialisée, les mêmes obligations de conformité s’appliquent. Il s’agit donc de la
même chose.

Vous n’avez pas trouvé votre bonheur parmi les questions ci-dessus ?
Rdv dans l’onglet Formulaire en ligne pour que nous vous éclairions sur votre problématique.